SESRIC

Conférence internationale sur la question de Jérusalem
 
Date : 20-21 Juillet 2017 Lieu : Bakou Azerbaïdjan

La Conférence internationale sur la question de Jérusalem a été organisée sous les auspices du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, en coopération avec l'Organisation de coopération islamique à Bakou, en Azerbaïdjan, les 20 et 21 juillet 2017. La Conférence a réuni des représentants de diverses organisations internationales, organisations de la société civile et des corps diplomatiques accrédités en Azerbaïdjan.

Avec l'intitulé "Jérusalem et la communauté internationale : fournir un soutien politique et économique", l'événement est organisé dans le contexte des 50 ans depuis qu'Israël a capturé et annexé la ville, y compris Haram al-Charif, lors de la guerre de 1967 et au milieu de l'escalade des tensions et des manifestations à Jérusalem et partout dans les territoires palestiniens contre les nouvelles mesures de sécurité israéliennes controversées où les détecteurs de métaux ont été installés par la police israélienne dans le complexe du Haram al-charif qui abrite la mosquée al-Aqsa. L’enceinte est considéré comme le troisième lieu saint de l'islam.

Donnant un discours à la table ronde sur "l'appui international et régional pour Jérusalem-Est", S.E. Amb. Musa Kulaklıkaya, Directeur général du SESRIC, a mis l'accent sur les différents problèmes politiques, obstacles et défis économiques et sociaux, auxquels sont confrontés le peuple palestinien habitant à al-Qods. Ces défis sont regroupés dans deux questions principales : Les colonies israéliennes illégales ; et la stratégie israélienne de judaïsation de la ville. L'expansion continue des colonies israéliennes illégales à Jérusalem et dans d'autres parties de Cisjordanie fait partie d'une politique israélienne de longue date entourant la vieille ville d'al-Qods et d'autres parties de la région de façon à prendre pleinement possession de Jérusalem, y compris la partie orientale où le peuple palestinien résident. Le Directeur général affirme que la judaïsation de la terre palestinienne est particulièrement évidente à al-Qods et a été accélérée au cours des dernières années par l'expulsion du domicile, la démolition des maisons, et la révocation des droits de résidence.

Dans son discours, l'Amb. Musa Kulaklıkaya a également partagé avec l'auditoire certaines des activités sélectionnées que le SESRIC entreprend en collaboration avec des partenaires en vue d’appuyer les peuples de Jérusalem et de la Palestine en général. Ceux-ci comprennent entre autres les initiatives touristiques, le renforcement des capacités et des compétences pour la formation des jeunes de la Palestine.

Suivant les résultats de la Conférence internationale à l'occasion de la 50ème anniversaire de l'occupation de Jérusalem-Est, un communiqué lié à l'interdiction israélienne de la visite de la Mosquée d'Al-Aqsa sur le mont du Temple a été adopté. Le communiqué adopté au nom du Comité des Nations Unies pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, exprime de sérieuses préoccupations au sujet de cette décision. Il a été noté que ces mesures violent le statut quo de la partie historique de Jérusalem et du droit international. Il demande à la communauté internationale  de confirmer immédiatement le statut quo historique et forcer Israël, l'occupant, à mettre fin à ses mesures, y compris l'installation de détecteurs de métaux, et respecter les obligations internationales.

Les participants à la Conférence confirment la condamnation internationale des mesures visant à changer la composition démographique des territoires palestiniens occupés depuis 1967, y compris Jérusalem-Est. Il a également été souligné que seule la cessation de l'occupation israélienne va ouvrir la voie à une paix juste et durable.

Photos